Histoire de la SFG

Un  Historique

 de la

Société  Française  de  Gestalt

 

1981

- 19 septembre – Sur l'initiative de Serge Ginger (20-07-1981) qui invita 32 personnes, dix-neuf gestaltistes francophones se réunissent à Paris dans les locaux de l'IFFEP (Institut de Formation et d'Études Psychosociologiques et Pédagogiques – 140 bis, rue de Rennes 75006) pour évaluer l'intérêt de constituer une association de Gestaltistes.

. A l'issue de cette réunion, un consensus se fait jour pour la création d'un regroupement des gestaltistes sous la forme associative ; un objectif, un nom et des statuts d'association 1901 sont proposés et adoptés. Une réunion de finalisation est fixée pour octobre.

- 19 octobre – Le nom et les statuts sont définitivement adoptés et déposés en préfecture (J.O du 4 novembre 1981) ; un règlement intérieur est voté.

. Dans l'esprit, ces pionniers désirent constituer une "société savante" regroupant des professionnels de la Gestalt-thérapie avec pour objectif de participer à la reconnaissance de cette méthode, à des recherches aboutissant à des colloques et publications ; en précisant que ce n'est pas la vocation de la SFG de mettre directement en place des formations ou des programmes de formation pour étudiants tout en conservant un regard sur celles-ci par le biais de la procédure de Titularisation (évaluation de la formation et de la compétence professionnelle des impétrants par leurs pairs).

. Adhésion des premiers membres.

. Mise en place d'un CA et d'un Bureau provisoire : Serge Ginger, président ; Nicole Collin, vice-présidente ; Jean-Marie Robine, secrétaire général ; Sylvie Guicher, secrétaire adjoint ; Hubert Bidault, trésorier ;

Membres : Philippe Blin, Michèle Carbonnier, Jean-Marie Delacroix, Marie Petit, Dominique Vayner.

 

Vingt-six personnes participent à ces deux réunions fondatrices :

Hubert Bidault, Philippe Blin, Michèle Carbonnier, Nicole Collin, Jean-Marie Delacroix, Natacha Follet, Max Furlaud, Serge Ginger, Daniel Grosjean, Sylvie Guicher, Viorica Iliescu, André Moreau, Marie Petit, Anne Peyron-Ginger, Marie-Anne Pierson, Jean-Paul Piriou, Jean-Marie Robine, Cécile Robine, Noël K. Salathé, Jean-Claude Sée, Danièle Sonnino ;

auxquelles s'ajoutent ceux qui ne donnent pas suite, Laurent Huguet, Igor Reizman

et certains qui démissionnent rapidement, Raymond Demay (1982), Dominique Vayner (1982) et Bernard Honoré (1984).

En revanche d'autres rejoignent le groupe dès le 30 novembre : Michel Katzeff, Nicole Paternostre (de Schrevel), Elysée Alary et Claude Allais.

Dans la foulée, bien d'autres suivirent le mouvement : 54 membres en 1982, 110 en 1983.

 

- 30 novembre – Selon la procédure du Règlement Intérieur, constitution des premières commissions.

. Les premières titularisations sont effectuées, 16 membres deviennent Titulaires : H. Bidault, Ph. Blin, M. Furlaud, S. Ginger, D. Grosjean, S. Guicher, M. Katzeff, A. Moreau, N. Paternostre (de Schrevel), M. Petit, A. Peyron-Ginger, M.-A. Pierson, J.-M. Robine, N. K. Salathé, J.-C. Sée, D. Vayner.

. Première commission de Titularisation : Noël K. Salathé, Marie Petit, Nicole Paternostre (de Schrevel).

 

1982

- 8 janvier - première Assemblée Générale Ordinaire;

. Le premier Conseil d'Administration élu se compose de : Serge Ginger, président ; Hubert Bidault, vice-président ; Jean-Marie Robine, secrétaire général ; Nicole Paternostre (de Schrevel), secrétaire générale adjointe ; Dominique Vayner, trésorier ; Philippe Blin, membre du bureau. Autres membres : Sylvie Guicher, Michel Katzeff, André Moreau, Marie Petit, Anne Peyron-Ginger, Marie-Anne Pierson, Noël K. Salathé.

- Durant cette première année, le CA se réunit cinq fois. Rédaction d'une plaquette de présentation de la SFG, parution de deux bulletins de liaison et d'une bibliographie.

- La commission de Titularisation étudie les demandes de titularisation qui sont votées en CA. Fin 1982, la SFG a titularisé 27 membres sur les 54 qui la composent.

. Premiers critères minimum de titularisation : 200 h de pratique professionnelle ; 500 h de formation ;

500 h de pratique professionnel ; 50 h de supervision.

 

1983

- 28 janvier2ème Assemblée Générale

. La commission de Titularisation est désormais composée de membres Titulaires choisis tous les ans au sein du CA qui vote les titularisations.

- 11 mars – Première journée d'étude à Paris : Théoriser nos pratiques ; pratiquer notre théorie.

- 9 mai – 2ème Journée d'Étude à Paris : Le self.

- 5-6 novembre – Premier Colloque internationale de Gestalt-thérapie d'expression française à Paris (255 participants venant de 9 pays);

 

1984

24-25 novembre – Colloque national à Bordeaux "La Gestalt en tant que psychothérapie" dont les actes sont publiés en décembre.

 

1985

- 14-15 décembre – Colloque national à Grenoble "La Gestalt et les différents champs d'application" dont les actes sont publiés en mai 1986.

- Nicole de Schrevel devient secrétaire générale ; elle prend la suite de Jean-Marie Robine.

 

1986

- avril : Le Bulletin de liaison sera publié par les différentes institutions de formation à tour de rôle

- juin : le rêve en Gestalt

- septembre : congrès de l'Association Européenne de Gestalt

- 10 octobre : Création de la Commission "Gestalt-thérapie avec enfants et adolescents" ; apport de la Gestalt thérapie dans l'approche de l'enfant et de l'adolescent

- 15-16 novembre : Journées d'Étude à Paris - "Rencontre sur le chemin de crête"

- La SFG compte 214 membres dont 36 Titulaires

- Jean-Marie Robine devient secrétaire général ; il prend la suite de Nicole de Schrevel.

 

1987

- 4 mai – Assemblée Générale Ordinaire (6ème ) et Extraordinaire.

. Le CA composé jusqu'alors de 12 membres Titulaires passe à 15 membres : 12 titulaires plus 3 membres Associés. Ces administrateurs associés ne peuvent pas siéger au Bureau, ni à la commission de titularisation. Suppression des membres bienfaiteurs.

- 18 septembreAssemblée Générale Extraordinaire : modification des statuts et du Règlement Intérieur concernant : le droit de vote des Associés lors de toutes les AG en particulier pour les élections des membres du CA ; la qualité des membres Titulaires.

28-29 novembre2ème Congrès international à Paris "L'impact de la Gestalt dans la société d'aujourd'hui" dont les actes sont publiés en avril 1988.

 

1988

- 5-6 mars – Journées d'étude à Lyon "La spécificité de la Gestalt-thérapie".

– 6 mars – AG avec modification du règlement intérieur

- Jean-Marie Robine devient président ; il prend la suite de Serge Ginger ;

- Maurice Roche devient secrétaire général ; il prend la suite de Jean-Marie Robine.

- 4 juin – Journée nationale d'étude "La Gestalt-thérapie appliquée aux enfants et adolescents"

 

1989

- 25 février - avec Agenor : Gestalt thérapie du couple et de la famille. Vivre au singulier et au pluriel

- 2-3 mars – journées de réflexion sur la pratique auprès des enfants et des adolescents

- 4-5 mars - Journées d'étude à Bruxelles "Le contact en action"

 

1990

- 2-3-4 mars - Journées d'étude à Paris "Transfert et contre-transfert en Gestalt-thérapie"

- 4 mars – AGO et AGE avec modification des statuts et du Règlement Intérieur

. La procédure de Titularisation des membres associés est remplacée par une procédure d'Agrément avec création de 3 champs : psychothérapie ; organisation et entreprise ; éducatif et social. La commission de 5 membres élus par le CA, siège collégialement avec 3 membres minimum 2 fois par an la veille des CA de juin et d'octobre.

- La SFG compte 240 membres dont 46 Titulaires.

- Pierre Coret devient secrétaire général ; il prend la suite de Maurice Roche.

- Création de la Revue Gestalt par Jean-Marie Robine, avec Francis Vanoye comme directeur du comité de rédaction composé de 5 membres avec le projet d'un numéro par an.

> Premier numéro "Frederik S. Perls, 20 ans après"

- Adhésion à l'EGGT : Société Européenne de Gestalt-thérapie (devenue l'EAGT depuis).

 

1991

- 2-3 mars - Journées d'étude à Nantes "Le corps en Gestalt-thérapie"

- Revue Gestalt n° 2 "La Gestalt-thérapie en pratique"

 

 

 

1992

- 7-8 mars – Journées d'étude à Gennevilliers : "Clinique et études de cas"

- 7 mars – AG avec modification du Règlement Intérieur concernant les pré-requis à l'agrément dans le champ de la psychothérapie.

- Revue Gestalt n° 3 "Une psychothérapie de l'Homme-dans-le-Monde"

- 29-30-31 mai – Organisation du 4ème Congrès Européen de Gestalt-thérapie à Paris (La villette) co-organisée avec l'EGGT (EAGT) :  "50 ans de théorie et de méthode" ; 500 participants de 22 pays

- Pierre Van Damme devient secrétaire général ; il prend la suite de Pierre Coret.

 

1993

- 6-7 mars - Journées d'étude à Toulouse "Spécificités cliniques en Gestalt-thérapie"

- 6 mars – AG avec modification du Règlement Intérieur.

. La commission de Titularisation se compose de 5 membres Agréés élus par le CA en son sein pour la durée de leur mandat d'administrateur. C'est toujours le CA qui vote les titularisations.

. Création d'une Commission d'éthique composée de membres Agréés nommés par le CA ; le coordonnateur est Jacques Péaron.

- Jean-Marie Robine devient directeur du comité de rédaction de la Revue Gestalt. Il est décidé que celle-ci est publiée au rythme de deux numéros annuels paraissant en juin et décembre.

> Revue Gestalt n° 4 "Grandir, parcours d'enfants et d'adolescents"

> Revue Gestalt n° 5 "Familles en Gestalt-thérapie"

- Pierre Van Damme devient président ; il prend la suite de Jean-Marie Robine.

- Edith Blanquet devient secrétaire générale ; elle prend la suite de Pierre Van Damme.

 

1994

- 5-6 mars - Journées d'étude à Lille "Repères gestaltistes en psychopathologie" ; les actes sont publiés en octobre.

- 6 mars – AGO et AGE avec modification des statuts et du Règlement Intérieur.

- Le comité de rédaction de la Revue Gestalt, dirigée par Jean-Marie Robine, est désormais composé de 6 membres élus pour 6 ans par le CA. Le directeur est nommé par le président de la SFG pour une période indéfinie (jusqu'à la désignation de son successeur).

> Revue Gestalt n° 6 "Le passé composé ; sources et contextes de la Gestalt-thérapie" tome 1

> Revue Gestalt n° 7 "Le passé composé II ; sources psychanalytiques et contextes" tome 2

 

1995

- 4-5 mars - Journées d'étude à Paris "Le travail gestaltiste en groupe"

- L'abonnement à la Revue Gestalt est désormais inclus dans la cotisation d'adhésion revalorisée à cette occasion.

- Revue Gestalt n° 8 "La relation thérapeutique"

- Revue Gestalt n° 9 "Formes" (parution en 1996, 1er trimestre)

- La commission d'éthique devient commission de Médiation sous la présidence de Jacques Péaron.

- Brigitte Martel devient secrétaire générale ; elle prend la suite de Edith Blanquet.

 

1996

2-3 mars – Journées d'étude à Clermont-Ferrand "éthique gestaltiste et déontologie"

- Lors de l'Assemblée Générale du 2 mars qui se déroule à Clermont-Ferrand, une partie du CA avec d'autres membres, décident, sans débat préalable en AG, de démissionner de la SFG par lettre commune de démission co-signée par huit membres : Jacques Blaize, Jean-Marie Delacroix, Brigitte Lapeyronnie, Dominique Lismonde, Bernadette Merlant-Guyon, Jean-Marie Robine, Nicole de Schrevel, Joëlle Sicard.

- Cette démission collective fait scission car les démissionnaires annoncent conjointement leur décision de créer une autre structure associative dénommée Collège Français de Gestalt-Thérapie (devenu l'actuel Collège Européen de Gestalt-thérapie – CEGT) qui s'appuie sur les responsables et membres d'instituts de formation : l'Institut Français de Gestalt-Thérapie (l'IFGT regroupant de 1986 à 2002 l'institut de Gestalt de Bordeaux et l'Institut de Gestalt de Grenoble), l'Institut Nantais de Gestalt-thérapie (INGT) et l'Institut Belge de Gestalt-thérapie (IBG). D'autres membres accompagnent ce mouvement de démission.

- Comme c'est souvent le cas, cette scission fut le résultat de rivalités personnelles (enjeu d'ego) et d'écoles qui parlent également de conflits d'intérêts, de jeux de pouvoir, de lutte d'influence pour la prédominance d'un courant théorique sur l'autre dans et hors la SFG. Les divergences d'ordre théorique et de pratique de la Gestalt-thérapie, défendues par les responsables des écoles/instituts de formation, débordent sur l'évaluation de la qualité des formations dispensées par chacun, lesquelles se cristallisent au sein de la SFG sur la "Titularisation/Agrément" (critères et procédure), la teneur des articles publiées dans la "Revue Gestalt" (valorisation d'un courant-formation au détriment de l'autre), et l'éthique.

- Dans ce contexte, Pierre Van Damme, président en exercice, le bureau et tout le CA, décident de démissionner collectivement. Un nouveau CA est élu par l'AG pour un mandat non renouvelable d'un an avec pour mission de mener une réflexion auprès de tous les adhérents afin qu'ils s'expriment le plus largement possible sur leur désir concernant le devenir de la SFG et sur son sens, à partir de la question : "Pour quoi la SFG ?". Question posée ainsi car, suite à cette scission, la SFG se retrouve composée principalement par des membres issus d'une formation : l'EPG (Ecole Parisienne de Gestalt).

. Le Conseil d'administration élu, est composé de : Marie Boutrolle, présidente ; Jean Van Pévenage, vice-président ; Mireille Gonin, vice-présidente ; Jocelyne Pucheu, secrétaire générale ; Brigitte Couder, secrétaire adjointe ; Catherine Loury, secrétaire adjointe ; Aline Dagut, trésorière ; Charles Gellman, Agnès Hillion, Jacques Péaron, Françoise Rossignol.

. Les commissions d'agrément et de médiation sont mises en sommeil.

. Le comité de rédaction de la Revue Gestalt (Jacques Blaize, Jean-Marie Delacroix, André Jacques, Marie Petit, Jean-Marie Robine, Nicole de Schrevel, Francis Vanoye) ayant démissionné collectivement, un nouveau comité est créé pour un an avec les membres agréés du CA sous la direction de Marie Boutrolle.

- Revue Gestalt n° 10 "Recueil"

- Avant la scission la SFG comptait 273 membres dont 50 Titulaires.

 

1997

1 mars – Journée d'étude à Paris "L'écroulement des évidences : pour un nouveau paradigme".

- 2 mars – AG : modification des statuts.

. La commission de titularisation devient une Instance de Titularisation autonome du CA, dont les 5 membres agréés sont élus en AG pour une durée de 3 ans par les membres Titulaires uniquement. C'est cette Instance qui étudie et valide les candidatures, et vote la titularisation. Le CA n'intervient plus dans la procédure. Les membres ne sont plus agréés mais à nouveau titularisés dans l'un des trois champs suivant : psychothérapie ; entreprise et organisations ; éducatif et social.

. Un nouveau comité de rédaction de la Revue Gestalt est composé de 6 membres élus pour 6 ans par le CA plus un délégué du CA ; Françoise Rossignol est nommée directrice.

> Revue Gestalt n° 11 "Résistances" tome 1

> Revue Gestalt n° 12 "Résistances" tome 2

- Un nouveau CA est élu : Marie Boutrolle, présidente ; Jocelyne Pucheu, vice-président ; Dominique Poncin, vice-présidente ; Agnès Hillion, secrétaire générale ; Brigitte Couder, secrétaire adjointe ; Aline Dagut, trésorière ; Christophe Fievet, trésorier adjoint ; Elisabeth Drault et A. Van Der Vorst, membres.

 

1998

- mars - Journées d'étude à Annecy : "Violences"

- Revue Gestalt n° 13-14 "Pratiques gestaltistes"

- Revue Gestalt n° 15 "Abus, violences et trauma ; l'inceste" tome 1 ; autour de Fairbairn

– 11 mars – AGE + AGO modifiant les statuts et le règlement intérieur.

- Jacques Pearon devient président ; il prend la suite de Marie Boutrolle.

 

1999

- mars - Journées d'étude à Paris : "La question du diagnostic"

- Revue Gestalt n° 16 "Abus, violences et trauma" tome 2

- Revue Gestalt n° 17 "L'Existentiel"

– 6 mars - AGE modifiant les statuts et règlement intérieur.

. La titularisation se fait désormais dans deux champs : la "psychothérapie" et les "organisations" (suppression du champ "éducatif et social").

 

2000

– 4-5 mars – Journées d'étude à Gennevilliers : "Unité et diversité"

- Revue Gestalt n° 18 "Accord perdu, à corps retrouvé"

- Revue Gestalt n° 19 "Orient-Occident"

- 4 mars - Assemblée Générale -

. Discussion sur l'adhésion de la SFG à l'une des deux fédérations : Affop (Association Fédérative Française des Organismes de Psychothérapie créé en 1998) ou FFdP (Fédération Française de Psychothérapie créé en 1995 - FF2P depuis 2005). Après un long débat, l'Assemblée décide de n'adhérer ni à l'une ni à l'autre de ces fédérations.

. Les membres Titulaires s'engagent à respecter un code de déontologie (ajout dans le R.I.).

- Jean-François Gravouil devient président ; il prend la suite de Jacques Péaron.

- Chantal Masquelier-Savatier devient directrice du comité de rédaction de la Revue Gestalt en remplacement de Françoise Rossignol.

- Il est décidé que le numéro de la Revue qui paraît le dernier trimestre de l'année, aura pour thème celui des journées d'étude.

- Catherine Loury devient secrétaire générale ; elle prend la suite de Agnès Hillion.

 

2001

- mars - Journées d'étude à Paris : "La Séparation" pour prendre connaissance du contenu de ces journées lire la Revue Gestalt n°21 "Séparations".

- Revue Gestalt n° 20 "Occident-Orient"

– 2 mars – Assemblée générale.

. Le mandat des membres de l'Instance de Titularisation passe de 3 à 5 ans.

. Le code de déontologie que doivent respecter les membres Titulaires est celui de l'EAGT (1995)

- Des contacts sont initiés avec des membres du Collège Européen de Gestalt-thérapie en vue de se parler, d'échanger.

- Martine Le Jan devient secrétaire générale ; elle prend la suite de Catherine Loury.

 

2002

– 2-3 mars - Journées d'étude à Paris : "La Régression" pour prendre connaissance du contenu de ces journées lire la Revue Gestalt n° 23 "De la régression".

- Revue Gestalt n° 22 "La gestalt-thérapie vue du dedans et du dehors"

- 2 mars – AG -  Proposition de révision d'articles du règlement intérieur. (R3 – 2 et R4)

- Création du site Internet par Roger Francart, secrétaire général adjoint.

- Création de journées "Dans le vif de la pratique" destinées au partage de la pratique de chacun entre tous les adhérents sans qu'il s'agisse de notion d'enseignement (bien au contraire) des nouveaux par les anciens gestalt-thérapeutes ; elles seront organisées le premier WE d'octobre tous les deux ans.

- 5-6 octobre : Dans le vif de la pratique gestaltiste – Réflexion théorico-clinique.

 

2003

- 1-2 mars - Journées d'étude à Paris : "Le cadre dans la pratique gestaltiste." pour prendre connaissance du contenu de ces journées lire la Revue Gestalt n°25 "Penser le cadre".

- Revue Gestalt n° 24 "Racines, greffes et marcottage"

– 1er mars – Assemblée Générale –

- Décision d'établir un tarif "primo-adhérent" : il est proposé aux nouveaux adhérents de payer pour leur première année, une cotisation qui est la moitié de celle des membres Associés.

- Comme suite à l'amendement dit "Accoyer" visant à supprimer les actuels psychothérapeutes, le CA de la SFG décide de soutenir l'action des deux fédérations qui défendent nos positions auprès des politiques soit : l'AffOP (Association Fédérative Française des Organismes de Psychothérapie) et à la FFdP (Fédération Française de Psychothérapie - FF2P depuis 2005), en adhérant à chacune d'elle.

- Roger Francart devient secrétaire général ; il prend la suite de Martine Le Jan.

 

2004

- 6-7 mars : Journées d'étude à Paris : "L'awareness dans tous ses états." pour prendre connaissance du contenu de ces journées lire la Revue Gestalt n° 27 "L'awareness".

- Revue Gestalt n° 26 "Implications sociales"

– 6 mars – A.G.

- Jean-Paul Sauzède devient président ; il prend la suite de Jean-François Gravouil.

- Réadhésion de la SFG à l'EAGT (European Association for Gestalt Therapy).

- Après des contacts initiés par J.-F. Gravouil, et de nombreux échanges entretenus par des membres du CEG-t (Collège Européen de la Gestalt-Thérapie) et de la SFG, autour entre autres, de la Revue et de la Titularisation, une réunion (7 juin 2004) de représentants des Bureaux CEG-t (J.-P. Garrivet, A.-M. Chappuis, G. Gérard) et SFG (J.-P. Sauzède, C. Deshays, M. Van Woensel) formalise des propositions et objectifs. Des représentants de chaque organisme participeront aux manifestations de l'autre (invitation/participation), échange de nos publications respectives, étude d'une harmonisation des critères respectifs de l'agrément et de la titularisation, projet de création d'un annuaire commun de nos membres Agréés/Titulaires, projet de création d'une plaquette commune claire et simple présentant la Gestalt-thérapie, facilitation de l'adhésion aux deux organismes, projet de co-organisation d'Etats Généraux de la Gestalt-thérapie, …

- 2-3 octobre : Dans le vif de la pratique gestaltiste – "Identité du thérapeute" – La première journée est consacrée à une réflexion sur la "Titularisation" avec une question posée à tous les participants : nous considérons nous comme psychothérapeute gestaltiste ou gestalt-thérapeute ?

 

2005

- Janvier - L'Affop agrée (janvier 2005) le processus de Titularisation de la SFG et reconnaît cette dernière comme organisme titularisant. La SFG rejoint les SNPPsy, CEGT (d'autres suivront). Désormais les membres Titulaires peuvent figurer dans l'Annuaire/Registre de l'Affop.

- 18 mars – AG

. La titularisation par champ d'application est supprimée ; désormais les membres associés sont titularisés en tant que "Gestalt-thérapeute".

 . La préparation des Etats Généraux avec le CEGT, prévue pour 2007 est reportée en 2008.

 

- 19-20 mars - Journées d'étude à Angers – "Gestalt-thérapie et société : questions à la frontière." pour prendre connaissance du contenu de ces journées lire la Revue Gestalt n°29 "La goutte d'eau et l'océan" . Des membres du CEGT (J.-M. Robine, Bernard Guibbaud, …) participent à ces journées.

- Revue Gestalt n° 28 "Le psychothérapeute est une personne"

 

2006

17 mars – AGE avec modification des statuts + AGO avec révision complète du Règlement Intérieur

. Le comité de rédaction de la Revue Gestalt passe de 6 à 8 membres élus par le CA pour 4 ans, plus un délégué du CA. Chantal Masquelier-Savatier en est la directrice.

. L'Instance de Titularisation passe de 5 à 6 membres titulaires (les responsables de centre de formation ne pouvant pas s'y présenter) élus en AG pour 6 ans. Des critères d'accès à la titularisation sont modifiés dont le nombre d'heures de formation en Gestalt-thérapie qui passe de 600 à 1 000 h., les heures minimum de supervision de 150 à 200 h.

. Le conseil d'administration passe de 15 à 16 membres avec un mandat revu de 3 à 4 ans.

. Création d'une Commission de Déontologie fonctionnant ponctuellement.

-  Revue Gestalt n° 30 "Et la souffrance ?"

- 18-19 mars - Journées d'étude à Paris : "Addictions – Face aux diverses dépendances, quelle est notre position de gestalt-thérapeute." – pour prendre connaissance du contenu de ces journées lire la Revue Gestalt n° 31 "Addictions, addictions …".

. 19 mars : Signature officielle de la charte entre le CEG-t et la SFG, pour l'organisation des Etats Généraux de la Gestalt-Thérapie en mars 2008 (EGGT2008).

. Emmanuelle Gilloots devient secrétaire générale ; elle prend la suite de Roger Francart.

- Avril - Création de l'– "Annuaire des membres Titulaires" – 1ère édition sur papier et sur notre site Internet de notre annuaire destiné au grand public.

- Le 12 avril – Un partenariat est signé avec Psychologies Magazine. Nous devenons partenaire après les FF2P, EMDR et Psy en mouvement ; Affop et SNPPsy feront de même. Désormais les membres Titulaires peuvent figurer gratuitement dans "l'annuaire national des psys certifiés (praticiens en psychothérapies) " de leur site "Quelpsy.com". En mai 2006, notre annuaire est en ligne sur ce site.

- Les journées "dans le vif de la pratique gestaltiste" prévue les 6 & 7 octobre 2007, sont déplacées en 2008 pour permettre une meilleure préparation des Etats Généraux.

 

2007

- 17-18 mars - Journées d'étude à Clermont-Ferrand : "Le dévoilement dans la relation thérapeutique".

- Revue Gestalt n° 33 "Se dévoiler" pour prendre connaissance du contenu de ces journées.

- Revue Gestalt n° 32 "Avec l'enfant"

- 16 mars – AG

- Le CA décide (2 avril – Bulletin de septembre) que tous les membres (pas les seuls Titulaires) doivent respecter le Code de Déontologie de la SFG.

- septembre – "Répertoire" des membres associés exerçant professionnellement destiné à un usage interne (pas de diffusion grand public) – 1ère édition dans le Bulletin de Liaison réservé aux membres.

 

2008

- 14-15 & 16 mars à Paris (Eurosites George v) – "Les Etats Généraux de la Gestalt-thérapie" (EGGT2008) organisés conjointement par la SFG et le CEG-t ; 470 participants (130 refusés faute de place). Première organisation d'une manifestation commune depuis la scission de 1996. Une idée première lancée par Jean-Marie Robine, reprise et travaillée durant quatre ans par les CA successifs des deux associations. L'objectif de cette rencontre étant de faire le point sur les évolutions des "différents courants" de la Gestalt-thérapie depuis son arrivée en France dans les années 70 ainsi que sur les évolutions de nos deux organismes, leurs singularités, différences et points communs.

. 1ere édition d'un Annuaire commun des membres agréés CEG-t et titulaires SFG à cette occasion.

- "Polyphonie", Ouvrage commun aux deux associations, rendant compte de ces 3 journées, sous forme d'actes.

- 14 mars – AGO le matin, avec révision du Règlement Intérieur suite à l'étude de la Commission de Déontologie

. Loïc Benoist devient Président ; il prend la suite de Jean-Paul Sauzède

. Création de la Commission Média-Communication

- 4-5 octobre : Journées dans le Vif de la pratique gestaltiste à Paris

- Revue Gestalt n° 34 "La vérité ?"

 

2009

- 13 mars – Assemblée Générale

. Une Charte déontologique est présentée en AG en remplacement du code déontologie existant (EAGT 1993). Elle est adoptée sous réserve de la création d'un groupe de travail pour revisiter cette Charte à partir des critiques qui ont été formulées, et en présenter une nouvelle version lors de l'AG 2011. En attendant, elle est applicable à tous les membres de la SFG.

. Dans la suite des États Généraux, les membres de nos deux associations dont les CA, ont décidés de créer en 2008, la Coordination nationale des Gestalt-thérapeutes, regroupant des gestaltistes au delà de nos seuls membres. Avec pour objectifs de mutualiser nos moyens humains et financiers pour rendre la Gestalt-thérapie plus visible, la promouvoir et la défendre, y compris la défense des gestalt-thérapeutes auprès du public et des pouvoirs publics.

Dans ce sens, il est convenu que les Bureaux des associations se concertent afin chercher à porter une parole commune à chaque fois que c'est possible.

Il est ainsi présenté aux AG de nos associations respectives une motion proposant une structuration de cette coordination. Sous la responsabilité des 2 Bureaux constitués en organe de pilotage et d'orientation politique, sont crées quatre commissions mixtes : Commission Mixte Média-Communication, Commission Mixte Recherche, Commission Politique, Pôle de Coordination des Groupes Régionaux. Dans le sens du rapprochement, il est aussi prévu que des commissions (Revue-Cahiers, Déontologie, Titularisation-Agrément, …) de chaque association se rencontrent afin de créer des liens transversaux et d'initialiser une réflexion commune sur ces différents thèmes.

Motion adoptée à l'unanimité par l'AG ; de même du côté CEG-t.

- Joële Meissonnier devient Secrétaire Générale, prenant la suite d'Emmanuelle Gilloots

- 14-15 mars - Journées d'étude à Annecy : "Le Désir" ; 180 participants.

- Revue Gestalt n° 36 "Désirer" pour prendre connaissance du contenu de ces journées

- Revue Gestalt n° 35 "Supervisons"

 

2010

- 19 mars AG.

 . Yves Mairesse devient Président, prenant la suite de Loïc Benoist.

 

- 20-21 mars : Journées d'Étude à Paris "Croissance et Finitude"

- Revue Gestalt n° 38 "La finitude source de croissance" pour prendre connaissance du contenu de ces journées.

- Revue Gestalt n° 37 "Dynamiques de couples"

 

- 16-17 octobre : Journées Dans le Vif de la Pratique Gestaltiste.

 

 


2011

- 18 mars - AG, au cours de laquelle est définitivement adoptée la Charte déontologique.

 . Il est décidé de refaire le site internet et de la création d'un logo ;

- 19-20 mars - Journées d'Étude à La Grande Motte (34) "Éthique et Déontologie" L'éthique de nos pratiques : à quoi sert la déontologie ?

- Revue Gestalt n° 40 "De l'éthique à la déontologie" pour prendre connaissance du contenu de ces journées.

- Revue Gestalt n° 39 "Formes de langage"

 

 


2012

- 16 mars - AG Extraordinaire. 

 . Création d'une Commission Éthique et Déontologique composé d'une commission permanente et d'une commission ponctuelle en cas de plainte, en lieu et place d'une seule commission ponctuelle

   - AG Ordinaire

 . Refus par l'AG du choix du logo fait par le CA ; une consultation est lancée auprès des adhérents pour faire de nouvelles propositions.

- 17-18 mars - Journées d'Étude à Paris "L’Humour dans tous ses états gestaltistes"

- Revue Gestalt n° 42 "L'humour en plus" pour prendre connaissance du contenu de ces journées.

- Revue Gestalt n° 41 "La relation malmenées"

 - 20-21 octobre - Journées dans le Vif de la pratique gestaltiste

 

 


2013

- 16 février - Assemblée Générale Extraordinaire et Ordinaire

. Création des membres professionnels, membres remplissant les conditions pour être membre ordinaire (O.M.) de l'EAGT.

.

- 15-16 et 17 mars - Colloque à Lille "Au cœur des Groupes" ; organisé conjointement par le CEG-t et la SFG

 

- "Au cœur des groupes ", un numéro spécial, ouvrage commun aux deux associations, rendant compte de ces trois journées.

- Revue Gestalt n° 43 "Désirs d'enfant"

 

 

 

2014

- 14 mars - AG

 

- 15-16 mars - Journées d'Étude "L'engagement" à Saint-Jacut-de-la-Mer.

- Revue Gestalt n° 45 "L'engagement" pour prendre connaissance du contenu de ces journées.

- Revue Gestalt n° 44 "Formation"

 

- 18-19 octobre - Journées dans le Vif de la pratique gestaltiste à Paris.

 

- 16 novembre - Assemblée Générale Extraordinaire

 

  

2015

 

 - 21-22 mars - Journées d'Étude "Le vide, le rien, …"

 

 

 

2016

 

- Mars - Journées d'Étude "La confidentialité"

 

 

 

2017

 - janvier : AG parallèle à celle du CEG-t à Paris (soirée festive commune)

 

  - octobre : Journées co-organisées avec le CEG-t : réflexion sur la création d'une Maison Commune/Nouvelle, création de groupes de travail (gestaltistes SFG, CEG-t ou hors association)

 

2018

 - 17 mars : AG Ordinaire